Home >> Logiciels >> Comment espionner à l’aide d’un keylogger…

Comment espionner à l’aide d’un keylogger…

C’est l’histoire d’une cliente qui m’a contacté il y a quelques semaines pour l’installation d’un keylogger, en effet elle voulait que j’installe un logiciel qui, je cite « surveille : les écritures, les sites visités & les mots de passe » de l’un de ces ordinateurs.

J’ai eu pas mal de demandes saugrenues, dont certaines que je taierai, mais celle-ci fait fort aussi ! Je n’ai pas donné suite à cet e-mail, je ne sais pas vraiment quel est la nature de la demande, est-ce pour espionner son mari ? Ses enfants ? Je ne sais pas et je ne voulais même pas le savoir, parce qu’en soi, l’installation d’un keylogger me parait quand même étrange.

En effet, quand-est-il du point de vue légale si elle veut utiliser ces preuves par la suite ? J’ai préféré éviter les problèmes. Mais comme je suis un mec sympa et que mon ami Korben vient de poster un article sur justement un petit tools en freeware, et bien je partage. Personnellement j’ai déjà utilisé ce genre d’outils, mais beaucoup plus underground, quand je m’amusai à exploiter les failles IPC des PC Windows 2000… C’était le bon vieux temps du vrai Warez !

Cette fois c’est un outil « légale », freeware et simple d’utilisation. Il fonctionne sous Windows et lorsqu’il sera en fonctionnement il enregistrera la liste des processus qui tourne, avec date et heure de lancement, ainsi que des captures d’écran lorsqu’il y a une nouvelle action et bien entendu, comme tout bon keylogger, il enregistre les frappes aux claviers !! (donc password, ect…)

Bien entendu, lorsque ce petit outil est en fonctionnement, le nom du processus est généré aléatoirement, et il est « invisible ». Pour retourner sur l’interface de gestion pour lire les logs et voir les screenshot il faudra alors taper le raccourci clavier et le mot de passe choisi lors de la configuration de l’outil. Rien de plus simple !

Attention cependant, il ne faut pas faire n’importe quoi avec ce genre d’outil, mais le mettre sur le poste d’un utilisateur qui a toujours des problèmes et qui ne reconnait pas que le problème est entre la chaise et le clavier, cela peut aider a prouver qu’il fait n’importe quoi… je dis ça.. Je dis rien ! (joke inside, je ne fait jamais ça hein !)

Sans rire par contre, lors de l’installation, si vous voulez vraiment être furtif, pensez a renommer le nom du dossier du programme, parce qu’avez un dossier du type « Spyrix Free Keylogger » dans programme files, on est vite cramé ! Autre chose, attention a ne pas le laisser tourner trop longtemps, sous peine d’avoir une énorme surprise sur le dossier des logs et screenshot… pensez à purger de temps en temps 😉

Pour télécharger ce petit outil c’est par ici, et la source c’est par là !

About Mikaël GUILLERM

Administrateur Système et Autoentrepreneur depuis 2009 chez homeinformatique. Je partage mes connaissances, problèmes et solutions a travers articles ou tweets !

A lire également

Etre admin sur Windows ou Mac sans connaitre le mot de passe admin / root

J’avais fait un petit article il y a quelque temps pour vous expliquer comment supprimer le …