Home >> Culture Numérique >> Réparer un disque dur avec un congélateur : Mythe ou réalité ?

Réparer un disque dur avec un congélateur : Mythe ou réalité ?

Nous en discutions il y a quelques jours dans l’article concernant la récupération de données, selon certains, il serait possible de récupérer les données d’un disque endommagé si celui-ci est stocké quelques heures dans un congélateur.

Mythe ou réalité ?

Francis Bourgoin et d’autres spécialistes reviennent sur cette question et nous expliquent pourquoi il est possible de récupérer des données à l’aide d’un congélateur. On apprend donc qu’il serait réellement possible de récupérer certains disques dans leur état original en les passant quelques heures (3 à 6 heures) dans le congélateur. Ils précisent cependant, qu’il faut les mettre dans un sachet imperméable avec quelques sachets antihumidité ou un peu de riz. Après cela, vous aurez peut être la chance de pouvoir récupérer vos données… mais alors, dépêchez-vous, car le temps est compté avant que celui-ci relâche !

Merci à duke pour avoir partagé cette vidéo.

About Mikaël GUILLERM

Administrateur Système et Autoentrepreneur depuis 2009 chez homeinformatique. Je partage mes connaissances, problèmes et solutions a travers articles ou tweets !

A lire également

La déconnexion est maintenant un droit

La masse croissante de données numériques à traiter par les salariés devient un problème. A …

  • vinzzz888

    Bonjour,

    Je souhaite partager mon expérience malheureuse avec la
    société DATA BUDGET pour la réparation de mon disque dur et la récupération des
    données.

    J’ai fait appel à eux suite à la défaillance de mon disque
    dur de pc portable, je les ai trouvé sur Internet (site plutôt sérieux au
    premier abord) et il se trouvait à côté de chez moi.

    Voici la liste des nombreuses déconvenues :

    1)
    L’adresse indiquée pour le dépôt n’était en fait
    qu’une boite aux lettres chez une autre entreprise

    2)
    L’hôtesse d’accueil prend en charge le disque
    sans précaution ou formalisme mettant le client en confiance… il s’agit tout de
    même de données personnelles… tout juste dégrouille-t-elle son prénom sur un
    papier.

    3)
    Le site annonce des délais de traitement en 48h,
    il se trouve que je n’ai eu aucune nouvelle pendant 4 jours.

    4)
    J’ai donc appelé plusieurs fois pour joindre la
    personne qui suivait mon dossier… visiblement trop occupée… si bien que mon
    exacerbation a commencée à se faire sentir à partir du 5ème appels.

    5)
    Le standardiste de DATA BUDGET ayant pris mon
    message n’a eu d’autre intelligence que de m’envoyer par erreur un email (au
    lieu de sa collègue) dans lequel il me manquait de respect ouvertement

    6)
    Puis il s’est ravisé, se rendant compte de son
    erreur, par un email bien mielleux…

    7)
    La personne qui suivait mon dossier m’a
    finalement appelé pour me dire que c’était en cours… encore heureux… et qu’il
    fallait s’attendre à un devis entre 500 et 750 €… bien loin du forfait de base
    à 149 €.

    8)
    Une semaine et 2 jours plus tard, toujours pas
    de news…

    9)
    Je rappelle donc une énième fois DATA BUDGET…

    10)
    Je reçois finalement par email un listing
    incomplet des données récupérables, environ 20% de mon disque avec comme par
    hasard un bout de données très anciennes, et des données très récentes, mais
    aucune au milieu.

    11)
    Et je reçois dans la foulée un 2ème
    email me demandant de payer 290 € HT (HT alors que je suis un particulier) pour
    approfondir les recherches sur mon disque, en précisant bien que la société n’a
    pas d’obligation de résultat, ce montant sera suivi d’un 2ème devis
    pour un montant total de 580 € HT.

    12)
    J’exprime donc mon mécontentement par retour d’email
    sur ce traitement non professionnel de mon dossier depuis le début et sur cette
    pratique de devis en 2 temps pas du tout légale à mes yeux.

    13)
    Je n’ai eu en retour d’email à plusieurs
    reprises dans les échanges que le mépris du Responsable et même des insultes…
    et oui, un client insatisfait de la prestation de DATA BUDGET est considéré
    officiellement comme « un grand frustré qui n’a rien d’autre à faire
    de déverser son fiel ».

    Très sincèrement, je vous déconseille l’entreprise de
    récupération de données et de réparation de disque durs DATA BUDGET, leur
    travail n’est pas sérieux et les AVIS CLIENTS qu’ils exposent ou leurs
    statistiques de recouvrement sont totalement bidons.

    A FUIR !

  • Rick90vult

    J’avais un disque dur qui n’etait plus visible par windows 10. Apres avoir testé la technique de la chute de 5 cm de haut sur l’avant (puis 10, 20) puis sur toutes les faces. J’ai testés cette technique en désespoir de cause. Il y est resté 3h30. Tout de suite apres lavoir sorti du sachet ESD (fermé le plus hermétiquement possible..avec du scotch). Je l’ai immédiatement connecté à un boitier externe USB. Et là je vois une icone de disque dur qui apparaît. Joie de courte durée (0.1 seconde). Je fais donc un autre essais (débranchement et rebranchement et là whaow ça a marché. Donc je transfert ce que je peux dans un autre disque. Pour l’instant j’ai transféré 32 Go, plus que 153…

    Pour info, mon disque dur n’a plus répondu après une mise en veille qui a mal tourné, ça m’arrive parfois (la souris n’apparaît plus donc il souffi de la rebranché) . Sauf que cette fois ci ça n’a pas marché. J’ai donc eteint le PC…comme un bourin (avec le power de la multiprise).
    Avec le bouton d’alim de la tour lors des différents autres allumages (oui, j’ai rebooté plusieurs fois car ça prenait trop de temps: je ne suis pas patient).
    Une fois le PC rallumé un des disque avait disparu.

    J’ai lu sur ce forum https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=297209 que le froid permettais de replacer des pièces dans la bonne position (un peu comme remettre une épaule luxée).

    • Rick90vult

      Apres avoir pu transférer 99% des donnée. Le disque n’est de nouveau plus reconnu par windows. Il est bon pour un retours au congel.
      Une connaissance m’a dit que cette technique était employée il y a longtemps pour déverrouiller un autoradio dont on ne connaissait pas le code (dans le respect de la légalité je précise).