LogicielsOutils du techSécurité

Wireshark 2.0 disponible dès maintenant

Wireshark est un outil puissant qui a su se rendre indispensable pour ceux qui étudient, dépannent ou décortiquent les protocoles (et paquets) réseaux. Pour ne rien gâcher, le logiciel est gratuit, open source. et traduit en français ! À l’époque ou j’ai appris à l’utiliser, il s’appelait Ethereal, ça ne me rajeunit pas !!

La nouvelle est toute fraiche, l’équipe de développement derrière Wireshark a annoncé que, après un gros travail de développement une nouvelle version de son analyseur de paquets est enfin disponible : Wireshark 2.0.

Télécharger Wireshark 2.0

 

Wireshark permet l’inspection approfondie des paquets compressés ou non (en direct et hors-ligne) sur des centaines de protocoles (navigables par l’interface ou via TTY) et ce grâce, notamment, à de nombreux et puissant filtres. Notez également qu’afin de faciliter la lecture par l’utilisateur des règles de colorisations sont également applicables aux listes de paquets.

Wireshark-2-sniff

Avec cette nouvelle version, Wireshark reste toujours l’un des outils les plus puissants pour les analyses réseaux. On retrouve une nouvelle interface très sympa et quelques nouvelles fonctionnalités (Nouvelle interface, correction de nombreux bugs, ajout de quelques protocoles réseau non géré jusque là, ect…).

Wireshark-2-home

Télécharger Wireshark 2.0

Source

Puisque vous êtes encore là...

...Si cet article vous a aidé ou informé, laissez-moi vous demander une petite faveur. Nombreux d'entre vous utilise AdBlock sur tech2tech. Alors n'hésitez pas à désactiver AdBlock sur ce site ou bien à faire un don pour m'aider à couvrir les frais autour du site.

Si chacun de ceux qui ont lu et apprécié cet article participe, le futur de tech2tech ne pourra être que meilleur. Merci à vous !.

FAIRE UN DON
Tags

Mikaël GUILLERM

Administrateur Système et Autoentrepreneur depuis 2009 chez homeinformatique. Je partage mes connaissances, problèmes et solutions a travers articles ou tweets !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer