Home >> Windows OS >> System Center 2016 bientôt disponible…

System Center 2016 bientôt disponible…

L’annonce a été faite lors de la conférence Ignite qui a commencé hier et qui durera toute la semaine (on peut s’attendre à d’autres bonnes nouvelles comme celle-ci…), System Center 2016 sera disponible pour tous rapidement après la sortie de Windows Server 2016. La date exacte n’est pas encore connue, mais Windows Server 2016 sortira dans quelques jours donc on verra la sortie de System Center 2016 peu après.

Télécharger System Center 2016

Quoi qu’il en soit, System Center 2016 est tout de même disponible au téléchargement. Les ISO sont déjà disponibles aux téléchargements via le site de Microsoft (MSDN ou EvalCenter).

Télécharger System Center 2016

Quoi de neuf dans System Center 2016 ?

sccm-2016-1

System Center offre aux clients une expérience de gestion de datacenter unifiée grâce aux fonctionnalités prêtes à l’emploi de pilotage, de mise en service, de configuration, d’automatisation, de protection et de libre-service. On retrouve donc nos copains SCCM, SCOM, SCDPM, ou encore SCVMM, bref la galaxie System Center… Tous mis à jour.

Data Protection Manager

  • Protection des machines virtuelles Hyper-V qui utilisent Storage Spaces Direct
  • Support de la protection des machines virtuelles protégées avec une TPM virtuelle.
  • Amélioration de la sauvegarde des machines virtuelles Hyper-V avec Resilient Change Tracking (RCT). RCT fournit une nouvelle forme intégrée de suivi des changements pour les disques durs virtuels des machines virtuelles Hyper-V, offrant une meilleure résilience que le suivi des modifications fournies par des sauvegardes VSS par cliché. DPM utilise RCT pour la sauvegarde incrémentielle. Il identifie les changements VHD pour les machines virtuelles, et transfert uniquement les blocs qui sont indiquées par le tracker de changements.
  • Protection continue des clusters en mode mixte (Windows Server 2016 et Windows Server 2012 R2)
  • Amélioration des performances : Cela se fait par la mise en cache persistante des sources de données, la taille des données non utilisées pendant le nettoyage de la base de données tous les soirs.
  • Reporting amélioré dans la console centrale DPM : Introduit avec DPM 2012 R2 UR5, cette fonctionnalité permet d’utiliser SCOM et son Data Warehouse pour fournir des rapports avancés.

Operations Manager

  • Un nouvel écran Tune Management Pack permet de réduire les alertes qui ne sont pas importantes dans l’environnement. La fonctionnalité Alert Data Management permet d’identifier le nombre d’alertes générées par chaque Management, moniteur/règle, source. Vous pouvez filtrer les données sur une durée souhaitée pour comprendre ce qu’il se passait pendant un temps donné. Le but est de ne plus à avoir allé analyser la base de données.
  • OpsMgr inclut un outil qui permet de créer un Management Pack pour superviser des périphériques réseaux génériques (non certifiés par défaut) en incluant des métriques d’utilisation de ressources (CPU, Mémoire, etc.). Vous pouvez aussi créer des workflows de supervision étendu pour des périphériques déjà connus.
  • Amélioration de la stabilité de l’agent UNIX/Linux. Le nombre d’agents qui peuvent être supervisées par un Management Server a été multiplié par 2. OpsMgr utilise maintenant les nouvelles APIs Async Windows Management Infrastructure (MI). Vous devez créer une clé de registre pour utiliser ce mode de fonctionnement.
  • Amélioration des performances de la console notamment pour les vues alertes. Ceci inclut aussi le chargement des menus contextuels.
  • Un écran Partner Solutions permet d’avoir une vision de toutes les solutions proposées par les partenaires. Vous pouvez les acquérir ou les télécharger directement depuis la console d’opérations.
  • Planification de maintenance : Microsoft introduit la capacité de mettre en mode maintenance dans le futur via un assistant de planification permettant de choisir les entités à mettre en mode maintenance. Vous pouvez aussi choisir une récurrence.
  • Nouvelles capacités de supervision pour Azure, Office 365, SQL Server et Exchange
  • Amélioration du catalogue de Management Pack. On retrouve notamment un écran « Management Pack Recommendations and Updates » qui vous recommande des Management Packs sur la base de ce qui est analysé dans votre environnement. Cet écran vous donne aussi la liste des Management Packs qui doivent être mis à jour.
  • L’agent SCOM peut s’exécuter sur Nano Server. Il est possible de superviser IIS et DNS. La console permet de découvrir des serveurs Nano et de pousser l’agent.
  • Supervision des systèmes OpenSource (Apache, MySQL)
  • Supervision de la stack LAMP
  • Amélioration des performances de la supervision réseaux
  • Mise à jour des Management Packs pour Windows Server 2016
  • Extension d’Operations Manager avec Operations Management Suite (OMS) pour permettre l’évaluation des configurations, de gestion des alertes, et de planification de la capacité.

Service Manager

  • Amélioration des performances avec une augmentation par 4 et une meilleure utilisation. Ceci passe par un traitement amélioré des entités. Microsoft a testé un usage avec 400 connexions client simultanée (200 par Management Servers), 45 workitems par minute, 42 queue, la synchronisation de 100 000 utilisateurs via Active Directory.
  • les cubes contiennent de nouvelles dimensions de date qui permettent de créer des rapports riches basée sur l’année, le trimestre, le mois, le jour, etc.
  • Mise à jour du portail en libre-service.
  • Amélioration du calcul de groupe afin de gérer les CIs et les queues.
  • Support de Lync 2013 et Skype for Business
  • Nouveau portail en libre-service (HTML5)
  • Amélioration des performances :
    • Vous pouvez désactiver la journalisation ECL pour une synchronisation plus rapide du connecteur SCCM et Active Directory
    • Amélioration du grooming pour les logs ECL
    • Réduction des latences sur le workflow d’incident
    • Intégration du workflow ADGroupExpansion dans le connecteur AD
  • Changement de l’installeur pour supporter l’installation sur un cluster SQL Server AlwaysON
  • Support du .NET Framework 4.5.1
  • Service Manager ne permet pas aux utilisateurs d’enregistrer toutes les modifications dans un formulaire, et l’utilisateur reçoit le message d’erreur suivant.
  • Le job MPSync est amélioré pour être plus fiable. Auparavant, Service Manager pouvait cesser de répondre lorsque vous mettiez à jour un pack d’administration ou si vous réenregistriez l’entrepôt de données. Cela a aboutissait à des rapports avec des données qui n’étaient rafraîchies. Même si vous vérifiez la console de Service Manager, les jobs énumérés sous Data warehouse ne renvoyaient pas l’état correct.
  • Lors de l’exécution du connecteur Active Directory, la console peut rencontrer une baisse significative des performances parce que le connecteur Active Directory effectue une synchronisation complète après chaque basculement de contrôleur de domaine. Cette mise à jour installée, le connecteur Active Directory doit synchroniser uniquement les éléments qui ont été modifiés après une synchronisation antérieure, y compris après un basculement sur incident du contrôleur de domaine.
  • Amélioration des performances avec les connecteurs Active Directory (35%) et System Center Configuration Manager (50%)
  • Programmation de la synchronisation du connecteur Active Directory

Service Management Automation

Virtual Machine Manager

  • Gestion complète du cycle de vie des hôtes et machines virtuelles Nano Server
  • Configuration d’une machine physique comme un cluster d’hôte Hyper-V en une étape au lieu de deux.
  • Augmentation/Diminution de la mémoire et ajout/retrait des cartes réseaux virtuelles à chaud.
  • Prise d’un checkpoint de production.
  • Conversion d’une machine virtuelle non protégée en machine virtuelle protégée (Shielded VMs)
  • Capacités d’administration pour des hôtes gardés et des machines virtuelles protégées (VM blindé/shielded VMs) pour aider à fournir une protection contre les administrateurs d’accueil malveillants et les logiciels malveillants.
  • Fonctionnalité d’ajout d’un abonnement Azure : Cette fonctionnalité a été introduite dans l’Update Rollup 6 de System Center 2012 R2.
  • Nommage consistent des cartes réseaux virtuelles comme vu par le système d’exploitation invité.
  • Méthode fiable et simplifiée pour appliquer des paramétrages réseau consistants à travers les hôtes
  • QoS pour le stockage
  • Support des storage tiers
  • Support de Storage Spaces Direct (avec Windows Server 2016 TP)

Plus globalement, c’est aussi l’amélioration du support de Linux avec Desired State Configuration (DSC), SSH, la supervision de la stack LAMP

Voir la Release Note et les problèmes connus

Télécharger :

Vous pouvez en apprendre beaucoup plus sur les nouveautés dans cette vidéo (en anglais !)

Et si vous souhaitez tester, coupler-le avec Windows Server 2016 !

Télécharger Windows Server 2016 Télécharger System Center 2016

About Mikaël GUILLERM

Administrateur Système et Autoentrepreneur depuis 2009 chez homeinformatique. Je partage mes connaissances, problèmes et solutions a travers articles ou tweets !

A lire également

Utilisation du disque à 100% sous Windows 10 : Quelques pistes et solutions…

Suite à plusieurs problèmes d’utilisation excessive du disque dur sur des environnements Windows 10, je …