Home >> Windows OS >> Windows Server 2016 enfin disponible…

Windows Server 2016 enfin disponible…

… Ou presque !

L’annonce a été faite lors de la conférence Ignite qui a commencé hier et qui durera toute la semaine (on peut s’attendre a d’autre bonne nouvelle comme celle-ci…), Windows Server 2016 sera disponible pour tous au mois d’octobre. Nous n’avons pas encore la date exacte, mais octobre c’est dans seulement 4 jours. La patience aura été longue pour cette nouvelle version, mais on arrive enfin vers la version Finale !

Télécharger Windows Server 2016

Dans tous les cas, les ISO sont déjà disponibles aux téléchargements via le site de Microsoft (MSDN ou EvalCenter).

Télécharger Windows Server 2016

Faites chauffer vos VM pour monter en compétence sur cette nouvelle mouture (si vous n’avez pas pris le temps de jouer avec les Technicals Preview).

Et pour monter en compétence, rien de mieux que le guide complet pour Windows Server 2016 :

Le guide complet Windows server 2016 gratuit !

Quoi de neuf dans Windows Server 2016 ?

Un très grand nombre de nouveautés vient accompagner ce nouveau système d’exploitation. Je vous invite à consulter cet article où l’ont retrouve l’essentiel.

Windows Server 2016 est accessible en trois versions :

  • Nano Server : une offre minimaliste, idéale pour réduire la taille des machines virtuelles, ou pour aborder le monde des conteneurs.
  • Server Core : pilotable à distance via des outils comme PowerShell. Il sera bien adapté aux machines virtuelles et au Cloud privé.
  • Server with Desktop Experience : la mouture classique de Windows Server, avec interface utilisateur en mode graphique.

Nano Server

Les installations Windows Server requéraient jusqu’ici toujours beaucoup de ressources indépendamment du domaine d’utilisation concerné (et même avec la version sans GUI). Désormais, avec le Nano Server, Windows Server 2016 vous permettra d’installer un hôte Hyper-V en utilisant seulement 500 Mo de capacité de stockage. Cette variante d’installation est nettement plus légère et plus conviviale grâce à une fréquence de mise à jour et au nombre de patches requis plus réduits.

Windows Defender pour Server

Personnellement, à part sur mon serveur de fichier, j’installe très rarement un antivirus sur mes serveurs. Dans cette nouvelle mouture de Windows Server, une fonction intégrée protège le serveur directement après son installation. Si une entreprise souhaite utiliser un autre logiciel de protection pour son serveur, une simple commande suffit pour retirer rapidement Windows Defender. Pour des raisons de sécurité, le recours à cette fonction constitue cependant toujours la première démarche importante, surtout si l’on sait qu’il existe encore toujours des serveurs Windows absolument non sécurisés.

Hyper-V

Hyper-V a encore été amélioré, il comporte de nombreuses optimisations et nouveautés. Par exemple, PowerShell Direct sur un hôte Hyper-V permet à présent d’administrer des machines virtuelles indépendamment des réglages du réseau et du firewall de celles-ci. Alors qu’avant il était nécessaire d’éteindre une machine virtuelle pour ajouter de la mémoire ou bien des cartes réseau, vous pourrez maintenant le faire même si la machine virtuelle est en cours de fonctionnement. Microsoft répond ainsi à un souhait exprimé depuis très longtemps par les clients (Faudra pouvoir faire la même pour les CPU et ce serait parfait !). Et enfin, la nouvelle fonction « Nested Virtualization » permet d’exploiter des services virtualisés dans un environnement virtuel déjà existant. En savoir plus sur les nouveautés Hyper-V sur Windows Server 2016

Containers

Ah….. ! Les containers, on en entend parler maintenant à toutes les sauces, et pour cause ! Docker envoie du lourd ! La technologie de conteneurs est la nouveauté essentielle de Windows Server 2016. Les utilisateurs peuvent maintenant utiliser aussi bien des conteneurs Windows Server compatibles avec le logiciel Docker que des conteneurs Hyper-V. Pour faire simple, des conteneurs sont des systèmes isolés qui mettent des applications à disposition. Les conteneurs utilisent des ressources de l’hôte, telles que système d’exploitation, bibliothèques ou mémoire et démarrent ainsi bien plus vite que les machines virtuelles classiques. Le déploiement d’environnements de développement, de test et de production s’effectue lui aussi beaucoup plus simplement et rapidement à l’aide de conteneurs. En savoir plus sur les Containers.

Azure Stack

Personnellement, je n’ai pas encore travaillésur Azure, donc c’est un domaine que je ne connais pas encore bien. Windows Server 2016 vous permettra de créer un réel Cloud hybride avec des outils intégrés par Microsoft et de mettre à disposition des services IaaS et PaaS.

Cluster Rolling Upgrade

Windows Server 2016 autorise désormais une mise à niveau de Windows Server 2012 R2 vers Windows Server 2016 sans interruption de service. Ceci est possible du fait que le cluster peut être utilisé sur deux niveaux fonctionnels différents.

Storage Spaces Direct

Avec Windows Server 2016, Storage Spaces Direct est maintenant disponible en tant qu’extension des espaces de stockage existants. Le principe est analogue à celui de VMware Virtual SAN, à savoir l’utilisation de disques locaux dans un cluster de virtualisation à titre de stockage pour les machines virtuelles en évitant par là la mise en place d’infrastructures SAN complexes.

Et bien sûr, on retrouve beaucoup d’autres améliorations que je ne détaillerai pas ici, mais peut être plus tard comme des améliorations pour Active Directory, Credential Guard ou encore Device Guard et beaucoup d’autres….

Microsoft System Center 2016 devrait être disponible dans la foulée également. Dans tous les cas, ils sont tous deux disponibles aux téléchargement dès maintenant :

Télécharger Windows Server 2016 Télécharger System Center 2016

 

About Mikaël GUILLERM

Administrateur Système et Autoentrepreneur depuis 2009 chez homeinformatique. Je partage mes connaissances, problèmes et solutions a travers articles ou tweets !

A lire également

WSCC : Un must have pour tous les admins et techniciens informatique

J’en avais parlé en 2010 ! Il y a déjà 7 ans ! Et ce …